Consultation de chirurgie générale et digestive

Chirurgie digestive viscérale regroupant à l’origine l’ensemble des domaines d’excellence de la thérapeutique chirurgicale, la Chirurgie Générale et Digestive porte bien son nom. Tout en s’étant démarquée d’un certain nombre de spécialités aujourd’hui autonomes (orthopédie, urologie, chirurgie vasculaire, chirurgie plastique, etc.) elle conserve un large champ d’actions privilégiées au premier rang desquelles :

La chirurgie de la paroi abdominale

Elle concerne par ordre de fréquence en première ligne les hernies inguinales et de l’aine, mais aussi les hernies ombilicales et de la paroi antérieure de l’abdomen, ainsi que l’ensemble des hernies sur des cicatrices post-opératoires, appelées aussi éventrations.

Dans l’immense majorité des cas, la réparation chirurgicale est la règle devant ces problèmes de paroi, en raison du retentissement symptomatique d’une part et du risque évolutif de complication et notamment d’étranglement.

La technologie moderne autorise le plus souvent un recours à une réparation par un renfort de paroi prothétique mis en place par un abord mini-invasif cœlioscopique en pratique ambulatoire, si l’état général le permet.

La chirurgie des organes intra-abdominaux

Elle concerne la prise en charge des problèmes de santé fonctionnels et infectieux du système digestif, mais aussi la gestion des tumeurs bénignes ou malignes de l’ensemble du tube intestinal, depuis l’œsophage jusqu’au rectum et à l’anus.

Elle traite ainsi les affections de la vésicule biliaire (dysfonctionnements entrainant l’apparition de calculs), les infections microbiennes intra-péritonéales (appendicite aigue, sigmoidite diverticulaire), les hernies hiatalesde l’estomac et les reflux gastro-oesophagiens mal contrôlés par les médicaments.

Le plus souvent après une confirmation par une coloscopie, les gros polypes et les pathologies cancéreuses du tube digestif sont généralement du ressort de la chirurgie, parfois en association avec un traitement complémentaire spécifique.

La chirurgie proctologique, ou chirurgie de la pathologie anale (hémorroïdes, fissure et fistule anales) et la chirurgie du sinus pilonidal ou kyste sacro-coccygien représentent un autre pôle de fréquence au sein de la spécialité, sans oublier la correction chirurgicale des prolapsus du rectum et du périnée.

Enfin, la chirurgie intra-abdominale s’étend par nécessité aux organes gynécologiques (utérus, ovaires, trompes) quand ils sont le siège d’infections ou de pathologies évolutives (endométriose, kystes, tumeurs solides) nécessitant une prise en charge chirurgicale radicale.

La prise en charge chirurgicale de l’obésité

Elle s’exerce dans une approche pluridisciplinaire avec un éclairage nutritionnel et endocrinologique, psychologique et comportemental, la validation d’une éventuelle prise en charge chirurgicale d’un problème de surpoids est soumise à une stricte sélection des patients.
L’indice de masse corporelle (ou Body Mass Index) en est le premier critère. [Calculer son IMC]

Soumise à une demande de prise en charge préalable auprès de l’assurance maladie, l’intervention chirurgicale (anneau gastrique, sleeve gastrectomie, by pass) est systématiquement précédée d’un parcours de soins et d’examens préalables à toute décision, assortie d’un délai de réflexion de trois mois.

Cette consultation est pratiquée dans nos deux Centres de Santé par des Chirurgiens spécialisés en digestif et ce, en secteur 1 :

au Centre Jack Senet ;

  • Dr Joseph BAAKLINI
  • Dr Olivier OBERLIN

au Centre Broca :

  • Dr Benjamin Abastado, consultation de chirurgie générale et digestive tous les mardis après-midi

Date de mise à jour : novembre 2018