Examens & traitements ophtalmologiques

Angiographie à la fluorescéine

Cet examen a pour but de visualiser les vaisseaux de la rétine. Il consiste à injecter un produit (la fluorescéine) dans une veine du pli du coude, puis après injection, une série de photographies du fond d’œil sont prises. Une dilatation de la pupille aura été réalisée préalablement.

Cet examen est indispensable dans un certain nombre de maladies de la rétine, notamment en cas de DMLA (dégénérescence maculaire compliquée), d’occlusion des veines de la rétine, de rétinopathie diabétique compliquée, etc.

Fiche Angiographie en fluorescence

Angiographie

OCT

Cet examen a pour but de faire des coupes transversales de la rétine. Il permet d’identifier des anomalies à la surface de la rétine ou à l’intérieur de la rétine. Il est réalisé avec ou sans dilatation de la pupille. Il est rapide et complètement indolore.

Cet examen est indispensable pour le diagnostic et le suivi de quasiment toutes les pathologies de la rétine. Il est notamment indispensable pour le suivi des maladies de la rétine (DMLA compliquée, œdème maculaire du diabétique par exemple) traitées par injections intra vitréennes. Il est également indispensable pour le diagnostic et le suivi des glaucomes.

 OCT

Injections intra vitréennes

Ces injections sont utilisées pour traiter certaines maladies de la rétine : DMLA humide, œdème maculaire du diabète ou des occlusions des veines de la rétine. Elles permettent d’injecter un médicament qui sera directement efficace sur la rétine.  Les médicaments injectés sont actifs tant qu’ils sont dans l’œil, avec une durée d’action variant entre 1 et 4 mois selon le médicament utilisé. Les injections nécessitent donc d’être répétées plusieurs fois. Ces injections sont réalisées  en ambulatoire, sous anesthésie par gouttes. Elles sont quasiment indolores. Le plus désagréable est la sensation de brûlures ressentie dans les heures suivant  l’injection, dues à l’irritation produite par la bétadine, produit utilisé pour désinfecter l’œil. Pour combattre cette irritation, le médecin prescrit un traitement par larmes artificielles à appliquer à volonté après l’injection.

Fiche Injection intravitréenne

Ecrit par le Professeur Pascale MASSIN

Date de mise à jour : novembre 2018