21 janvier 2021

Les sages femmes sont les meilleures alliées des gynécologues

gynécologie Jack Senet

 

Dotés de dispositifs médicaux de dernière génération accessibles sans dépassement d’honoraires (tarifs en secteur 1) et avec pratique du tiers payant auprès de 150 mutuelles conventionnées, les Centres médicaux et dentaire Jack Senet et Broca bénéficient d’une offre de soins complète. En 2021, ils se donnent les moyens de répondre à une demande gynécologique croissante.

Entretien avec le docteur Eric Sauvanet, Chirurgien Gynécologue Obstétricien à l’Hôpital Paris Saint-Joseph – Maternité Notre-Dame de Bon Secours et médecin au centre Jack Senet de la Mutuelle Générale.

– Les gynéco-obstétriciens appellent à la vaccination des femmes enceintes contre le Sars-CoV-2. Pourquoi ?

Docteur Eric Sauvanet : Même si, aujourd’hui, rien n’indique que les femmes enceintes développent des formes de Covid-19 plus sévères que d’autres patients, je pense que leur vaccination est une bonne chose. Le rapport entre le bénéfice du vaccin et le risque de contracter une maladie infectieuse dont on ne mesure pas encore tous les effets notamment sur le fœtus penche clairement en faveur de la vaccination.

–  Les services de gynécologie générale et obstétrique des centres Jack Senet et Broca s’étoffent. Quels sont vos objectifs ?

– D. E. Sauvanet. Les gynécologues travaillant pour les centres médicaux et dentaires de La Mutuelle Générale apportent à leurs patientes un service médical de grande qualité. Ces deux centres souhaitent répondre à des demandes de plus en plus nombreuses. Mais ils sont confrontés à un problème de recrutement puisque le nombre de gynécologues médicaux a chuté de plus de 40% en dix ans. Pour résoudre cette difficulté la décision a été prise de recruter des sages-femmes qui travailleront en complémentarité étroite avec les médecins

Ces sages-femmes vont donc jouer un rôle important dans le renforcement de votre offre de soins ?  

  1. E. Sauvanet : Oui, un rôle clé. Qu’il s’agisse de la surveillance des grossesses, du dépistage des pathologies gynécologiques ou encore des prescriptions de contraception, les sages femmes sont les meilleures alliées des gynécologues. Leur rôle et leurs missions ont beaucoup évolué ; ils sont beaucoup plus larges que celui, essentiel, qu’elles tiennent dans les salles d’accouchement.

Leur diplôme s’obtient après cinq années d’études, dont 4 dans une école spécialisée. Elles suivent le parcours gynécologique d’une femme en bonne santé. S’occupent de la surveillance de la grossesse et de la préparation de la naissance en prescrivant et effectuant les examens nécessaires durant la grossesse, sont responsables du déroulement de l’accouchement, dont elles s’occupent seules dans près de 70% des cas.

– Quel sera leur rôle au sein des centres Jack Senet et Broca ?

  1. E. Sauvanet : L’ensemble de ce savoir-faire sera mis en pratique dans les centres médicaux et dentaires de La Mutuelle Générale, en complémentarité avec celui des médecins. La mission de ces professionnelles de santé consistera à accompagner les femmes durant leur grossesse, dès l’établissement du diagnostic. Elles s’assureront que les futures mamans sont en bonne santé, ne présentent pas de pathologie comme une hypertension, un diabète. Elles accompagneront   les femmes tout   au long   de leur   vie avant, pendant et après la grossesse.

– Quel avantage cette organisation apportera-t-elle à vos patientes ?

  1. E. Sauvanet : le premier avantage va être de raccourcir les délais de rendez-vous avec une plus grande réactivité et d’assurer un suivi gynécologique complet dans deux centres mutualistes de secteur 1 ne pratiquant pas de dépassements d’honoraires.

Grâce à ce renfort, nos patientes disposeront de conseils médicaux en matière de contraception, pourront effectuer des frottis, des diagnostics de grossesse, passer un examen des seins. Ces activités complèteront celles effectuées par les médecins généralistes et les gynécologues.

Formées aux technologies de pointe, les sages-femmes réaliseront aussi des échographies obstétricales et gynécologiques dans le centre Jack Senet ou au Centre Broca.  En cas de pathologies obstétricales ou gynécologiques elles adresseront les patientes aux gynécologues du Centre Jack Senet ou les dirigeront vers les établissements hospitaliers partenaires notamment le Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph. Après la naissance, elles assureront les séances de rééducation du périnée, apporteront une aide psychologique et des conseils aux jeunes mamans, etc.

– Les sages-femmes auront-elles un lien avec le dépistage de l’endométriose ?

  1. E. Sauvanet : l’endométriose est une maladie qui se traduit généralement par de violentes douleurs pelviennes et des règles abondantes. En tant que médecin hospitalier, j’exerce aussi à l’hôpital Saint-Joseph, considéré comme un centre de référence dans le traitement de cette maladie. Les sages femmes rejoignant les centres de la Mutuelle Générale seront associées au dépistage et au traitement de cette maladie qui concerne environ 15% des femmes. Elles seront aussi attentives à l’apparition des fibromes (tumeurs bénignes se développant sur la paroi de l’utérus) ainsi qu’à la prise en charge des troubles périnéaux. Dans ces deux domaines, endométriose et fibromes, nous mènerons une politique de santé très active.