Rhumatologie

La rhumatologie traite des pathologies de la colonne vertébrale (lombalgies, douleurs cervicales), de l’os (ostéoporose), des articulations (rhumatismes inflammatoires, polyarthrite rhumatoide, spondylarthrite, rhumatisme psoriasique), des tendons (tendinites).
L’électromyographie explore les nerfs périphériques, dans les pathologies comme le syndrome du canal carpien, la sciatique, les polynévrites…

Quelques pathologies:

– La spondylarthrite est un rhumatisme inflammatoire douloureux qui se localise particulièrement sur la colonne vertébrale et les articulations du bassin. D’autres articulations, comme les hanches et les épaules, peuvent aussi être touchées. En général, la SPA s’attaque plutôt aux grosses articulations et les atteintes sont plus fréquentes au niveau des membres inférieurs. L’évolution de chaque spondylarthrite est particulière et différente d’un cas à l’autre. On ne peut pas parler de guérison, car, même s’il n’y a pas de crise pendant plusieurs années, la maladie peut reprendre à n’importe quel moment. Mais la spondylarthrite par elle-même ne diminue pas le nombre d’années à vivre.

– Le rhumatisme psoriasique est une maladie qui n’est pas rare et qui touche le plus souvent à la fois la peau et les articulations. Ce qui rend son diagnostic parfois difficile. Dans la plupart des cas (8 fois sur 10), le rhumatisme psoriasique débute par des atteintes de la peau caractérisées par des plaques rouges recouvertes de squames (sortes de grosses pellicules). Elles sont localisées de préférence au niveau des coudes, des genoux, sur le cuir chevelu, derrière les oreilles : on parle de psoriasis.
Parfois, en même temps que cette atteinte de la peau, des douleurs apparaissent, notamment la nuit et le matin, au niveau de certaines de vos articulations : mains, pieds, bassin ou colonne vertébrale. Pour ce type de maladie, il est important de poser un diagnostic le plus rapidement possible. La prise en charge de cette maladie doit être globale avec une collaboration entre le médecin traitant, le dermatologue et le rhumatologue.

– La sarcoïdose est une maladie inflammatoire peu fréquente, non contagieuse, qui ne nécessite la plupart du temps aucun traitement. La sarcoïdose est une maladie inflammatoire chronique ; elle n’est pas contagieuse. Elle atteint surtout les poumons et les ganglions lymphatiques et, plus rarement, les yeux, la peau, le cœur, les reins ou le cerveau. Elle est due à une réaction anormale du système immunitaire qui induit la formation d’amas de cellules immunitaires appelés granulomes. La sarcoïdose passe souvent inaperçue. Si des symptômes apparaissent, les plus fréquents sont :
– Fièvre, fatigue, perte de poids et augmentation de la taille et du nombre des ganglions lymphatiques
– Toux sèche et difficultés respiratoires
– Boules douloureuses sous la peau couvertes de plaques rougeâtres appelées « ERYTHEME NOUEUX »
– Plus rarement: déformation des phalanges, douleurs articulaires, problèmes oculaires, etc.

– La sciatique est une douleur fréquente, parfois handicapante. Elle est le plus souvent liée à l’irritation d’un nerf (racine nerveuse). La douleur suit le trajet d’un nerf appelé nerf sciatique. Le nerf sciatique, qui prend ses racines dans la colonne vertébrale, assure la sensibilité de la peau et permet le contrôle des muscles d’une grande partie de la jambe. La douleur est la conséquence d’une inflammation du nerf, le plus souvent comprimé par une hernie discale. La douleur peut s’accompagner d’engourdissements, de fourmillements, d’une perte de la sensibilité au niveau de la peau ou « paresthésie ».

– Le lumbago survient en général après un faux mouvement. Des mesures simples doivent être mises en place pour soulager les douleurs et éviter les complications. Le lumbago, que l’on appelle encore tour de reins, est une douleur apparaissant brutalement au niveau lombaire, c’est-à-dire dans le bas du dos. Elle empêche tout mouvement à ce niveau.Le lumbago peut survenir après un faux mouvement, lorsqu’on soulève un objet lourd sans plier les genoux, lors d’un effort brusque, en pratiquant un sport sans échauffement… Il résulte d’une contracture réflexe d’un muscle situé dans le bas du dos. Celle-ci est liée à une souffrance d’un disque vertébral, coussin cartilagineux qui s’intercale entre les vertèbres pour jouer, au niveau de la colonne vertébrale, un rôle d’amortisseur.

Le rhumatologue du centre Jack Senet, peut vous demander de faire un examen pour mesurer la solidité de vos os, il s’agit de l’ostéodensitomètre.

L’équipe de rhumatologie du centre Jack Senet est composée de 4 rhumatologues, travaillant en bonne entente avec les médecins généralistes du centre qui demeurent, en tant que médecins traitants, le spivots d’une bonne prise en charge des patients, dans un climat confraternel qui est caractéristique du centre Jack Senet.

 

Cette consultation est uniquement pratiquée au Centre Jack Senet

Les rhumatologues du centre Jack Senet:

– Dr  Frédéric TEVENIN