22 octobre 2018

Innovation : traitement médical du ronflement et de l’apnée du sommeil par orthèse d’avancée mandibulaire au Centre de Santé Jack Senet (Paris 15)

Dr Sylvie Tardieu et Dr Anda Demany Chirurgiens-dentistes au Centre de Santé Jack Senet ont suivi une formation clinique dispensée par l’UFSBD sur le traitement du syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) et du ronflement par orthèse d’avancée mandibulaire (OAM). Fraîchement formées, elles proposent désormais ce traitement à leurs patients suivis au Centre de Santé Jack Senet.

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS), c’est quoi ?

Le SAOS est une maladie qui touche en France environ 6% de la population. Celui-ci peut être léger, modéré ou sévère en fonction de l’index d’apnée-hypopnée enregistré. Elle peut être traitée par pression positive continue (PPC) ou par une orthèse d’avancée mandibulaire (OAM), en fonction de la sévérité de ce syndrome.

Qu’est-ce qu’une orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) ?

L’OAM est un dispositif médical ayant la forme de gouttières. Celui-ci se place dans la bouche afin de tenir la mâchoire inférieure et la langue en avant. Il est réalisé sur mesure par le dentiste, après avoir pris les empreintes dentaires. Une orthèse d’avancée mandibulaire permet tout en maintenant la mâchoire inférieure en position légèrement avancée pendant le sommeil de libérer de l’air au niveau du pharynx. Cela réduit le phénomène d’obstruction rencontré par le patient.

Schéma traitement des apnées du sommeil par orthèses

Dans quel cas préconise-t-on ce traitement ?

La pose d’une orthèse d’avancée mandibulaire est indiquée chez les patients souffrant d’apnées du sommeil ou encore de ronflements.

L’OAM est recommandé en première intention lorsque l’indice d’apnées est compris entre 15 et 30 évènements par heure en l’absence de maladie cardiovasculaire grave associée. L’indice d’apnées hypopnées doit être constaté par une polygraphie ventilatoire réalisée par un médecin spécialiste du sommeil qui établira une demande d’accord préalable. La prescription sera précédée d’un examen dentaire pour éliminer toute contre-indication dentaire ou articulaire. L’efficacité de l’orthèse doit être contrôlée dans un délai de trois mois par polygraphie ventilatoire.

Au sein du Centre de Santé Jack Senet, 2 types de gouttières de libération occlusale sont proposés :

1. ONIRIS thermo formable prête à l’emploi, sans prescription, durée de vie de 2 ans

Oniris est un traitement sur mesure et innovant du ronflement et de l’apnée du sommeil. Adaptable immédiatement, simple et très abordable son efficacité a été validée au cours d’une étude multicentrique réalisée au sein de l’AP-HP, de centres hospitaliers et cabinets médicaux en France.

Comment se déroule le parcours patient pour une orthèse ONIRIS au Centre de Santé Jack Senet ? 

  • Consultation d’évaluation : le dentiste pourra fournir l’orthèse dans la séance sous réserve d’un examen clinique et radiologique. En effet, s’il ne dispose pas le jour de la consultation d’une radiographie panoramique, alors l’orthèse devra être réalisée lors d’un rendez-vous ultérieur. Il pourra alors la concevoir sur mesure pour le patient lors de la consultation.
  • Des consultations de suivisont préconisées pour réajuster au besoin la gouttière durant toute la durée du traitement.

2. TALI, sur mesure, sur prescription médicale, durée de vie de 5 ans

L’orthèse Tali est un traitement sur mesure du ronflement et de l’apnée du sommeil. Elle est fabriquée en laboratoire en respectant les critères définis par l’Association Dentaire Française et a été agrée par la Haute Autorité de Santé. Elle concilie efficacité, confort et solidité à long terme.

Comment se déroule le parcours patient pour une orthèse TALI au Centre de Santé Jack Senet ? 

  • Consultation d’évaluation : si pas de contre-indications, prise d’empreinte en cabinet par le dentiste
  • La gouttière est ensuite conçue sur mesure de la gouttière par un laboratoire agréé CPAM afin que l’appareil s’adapte parfaitement à la mâchoire du patient et ne représente en aucun cas une gêne pour l’endormissement.
  • Mise en bouche de l’appareil et ajustements/ réglages par le praticien
  • Des consultations de suivi sont préconisées afin de calibrer l’orthèse jusqu’à l’obtention d’un résultat satisfaisant.

Un suivi pluridisciplinaire

La prescription d’une orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) implique (a minima) l’intervention conjointe de deux professionnels de la santé : un spécialiste du sommeil d’une part, un praticien spécialisé en chirurgie maxillo-faciale d’autre part – chirurgien-dentiste ou stomatologue d’autre part. Dans l’idéal, une prise en charge pluridisciplinaire du patient est à privilégier : cela suppose un parcours de soins coordonné avec des spécialistes du sommeil, ORL, pneumologue, stomatologue, chirurgien-dentiste et permet un suivi rigoureux au long cours.

Quelle prise en charge ?

L’acte de pose de l’OAM et le supplément éventuel peuvent aujourd’hui donner lieu à un remboursement par l’Assurance Maladie depuis le 28 octobre 2016 selon certains critères.

Le traitement par orthèses d’avancée mandibulaire (OAM) est proposé par Dr Demany et Dr Tardieu au Centre de Santé Jack Senet :

Vacations du Docteur Demany :

  • Lundi, mardi et mercredi toute la journée et un samedi sur deux

Vacations du Docteur Tardieu :

  • Lundi matin, mardi matin, vendredi toute la journée et un samedi sur deux